Sur la note de politique générale, ECOLO se réjouit de certaines propositions de la majorité, qui si elles sont mises en œuvre, semblent inscrire Etalle dans une logique de développement durable. Cependant, ECOLO regrette le manque d’un programme ambitieux. Les conseillères par les voix de Julie Comblen et de Linda Naisse regrettent par exemple qu’Etalle n’ait pas encore de propositions concrètes concernant :

  • l’environnement : le plan Maya, le Plan Communal de Développement de la Nature, ou encore le fait de devenir une « commune équitable » (pourtant déjà mises en places par la majorité des communes voisines )
  • la mobilité : sortir du tout à la voiture
  • l’énergie : promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables
  • l’économie : soutien aux initiatives locales et citoyennes (repair cafés, plateformes d’échange de biens et de services, ressourcerie,…), favoriser les circuits courts

La richesse de la commune d’Etalle doit servir à un programme ambitieux qui choisit l’avenir.

Anne Marie Claude regrette le manque de projets culturels et intergénérationnels.

Le bâtiment du SPAR : ECOLO est outré du montant proposé pour l’achat de ce bâtiment. Pour un bâtiment estimé à 240000€ en vente de gré à gré, le collège a décidé de payer 330000€. Le groupe ECOLO a demandé une estimation claire des frais de rénovation qui vont s’ajouter à ce montant.

Les canettes :
Lieve Van Buggenhout se réjouit qu’Etalle se soit inscrit dans ce projet, même si elle regrette que ce ne soient pas les réels pollueurs les industries et les personnes qui jettent sans vergogne qui sont responsabilisés par cet outil. Seule une consigne sur toutes les canettes permettra une plus grande récupération.

Share This