Question écrite par Lieve Van Buggenhout – conseillère communale ECOLO

Monsieur Le Bourgmestre,

Mesdames et messieurs les échevins,

Comme prévu par le ROI du conseil communal et le CDLR je vous envoie cette question écrite.

Le contexte :

Lors du conseil communal du 13 novembre 2019 je vous ai posé la question concernant la stérilisation des chats, dont ci-dessous pour rappel l’échange extrait du pv du dit conseil :

« Intervention de Madame Van Buggenhout : campagne de stérilisation des chats errants et domestiques Madame Van Buggenhout s’exprime comme suit : « Où en êtes-vous dans la réflexion sur la stérilisation des chats errants et domestiques ? » Effectivement je pense que le problème se situe bien à deux niveaux : – il me semble important d’informer la population que la stérilisation des chats domestiques est une obligation et un article dans le bulletin communal me semble la bonne voie de communication, la brochure que le SPW a édité est d’ailleurs bien faite. – pour les chats errants le gouvernement wallon a bien mis la responsabilité aux communes pour gérer la problématique des chats errants. Beaucoup de communes dans la province ont par ailleurs déjà décidé de signer une convention avec la SRPA d’Arlon afin de leur confier la tâche de stériliser les chats errants. Généralement ils attribuent le subside que la région propose à la SRPA. Qu’en pensez-vous ? » Monsieur le Bourgmestre signale que ce point est actuellement en discussion / en débat au sein de groupe Mayeur. Monsieur Peiffer confirme que ce point est en réflexion. Il y a lieu de lutter contre la prolifération des chats errants, trouver des solutions pour responsabiliser le citoyen sans pour autant que l’intervention des vétérinaires ne devienne trop importante. Monsieur Maillen signale qu’en premier lieu on devrait demander aux citoyens ne plus assurer le nourrissage des chats errants. Madame Van Buggenhout rappelle que des subsides de la Région Wallonne peuvent être obtenus pour mener une campagne de stérilisation des chats errants. Elle recommande toute l’attention sur cette possibilité de subventionnement pour l’année prochaine (l’action pour cette année étant clôturée). »

Au conseil communal du mois du 10 juin 2020 je vous ai demandé quelle suite vous aviez pu réserver à ce dossier. Vous m’aviez répondu être toujours en réflexion et qu’il y avait lieu d’attendre la période post-COVID.

Je reviens vers vous avec ce dossier car le gouvernement wallon a décidé de renforcer les aides aux communes pour renforcer leurs actions en faveur du bien-être animal autour de trois axes

  • le soutien à la stérilisation des chats par des campagnes de stérilisation des chats errants mais également pour les chats domestiques détenus par des personnes en situation de précarité économique
  • La mise en place d’une concertation avec le référent bien-être animal dans les communes.
  • Le financement d’actions de sensibilisations

vous trouverez sur le lien ci-dessous le communiqué complet :

https://www.wallonie.be/fr/actualites/bien-etre-animal-la-wallonie-aide-les-communes-renforcer-leurs-actions

Notre question :

où en est le dossier aujourd’hui en sachant que :

  • Il nous semble que les raisons de prudence financière liée à la crise du COVID ne se justifie plus de la même manière vu qu’il n’est pas demandé à la commune d’investir ses propres deniers mais bien ceux de la région wallonne. D’autres communes environnantes ont pris la décision de procéder à des campagnes de stérilisation sur leur territoire (comme Habay par exemple) et il serait peut-être opportun, si aucune décision n’est encore prise à votre niveau, d’échanger avec l’une d’entre elles sur les avantages et inconvénients
  • la proposition de pouvoir aider financièrement les personnes les plus précarisées pour la stérilisation de leur chat et de cette manière contribuer d’une part au bien-être animal sur le territoire mais également sur la situation de précarité d’autre part (hormis le prix de la stérilisation détenir un chat non stérilisé peut se révéler très coûteux pour une personne, il y a le prix de la nourriture de la progéniture mais également les frais vétérinaires lorsque les chats reviennent blessés ou malades de leurs escapades, un chat stérilisé aura moins tendance à s’éloigner de son domicile et à se bagarrer avec ses congénères.) nous semble réellement une opportunité à saisir pour une partie de la population de la commune !
  • Le financement des actions de sensibilisations permettrait également de mieux communiquer sur le sujet envers la population et intervenir de façon préventive en faveur du bien-être animal. De cette manière on pourrait espérer de diminuer significativement dans le temps le nombre de stérilisations nécessaires à l’avenir.

Pour votre parfaite information je vous joins un modèle de convention avec la SRPA, un modèle de contrat avec la SRPA (ici de la commune d’Arlon) et la brochure informative

Bien à vous,

pour le groupe ECOLO Etalle,

Lieve Van Buggenhout

conseillère communale

 

Share This