Malgré nos multiples demandes la majorité ne semble pas vouloir jouer la transparence en mettant une commission communale sur pied. Pour nous l’eau est un bien commun, un sujet qui mérite être traité en toute transparence.

Nous avons demandé l’organisation d’une commission communale sur nos ressources en eau parce que l’eau est un bien public, et qu’actuellement à Etalle les données relatives aux ressources en eau, à leur utilisation actuelle et future, aux moyens mis en place pour gérer les fuites sur le réseau, et bien toutes ces informations ne sont pas du tout disponibles. Nous demandons une réelle transparence dans la gestion de ce qui est une des ressources économiques les plus importantes de la commune.

Notre demande  est de disposer d’informations claires et chiffrées. Il s’agit ici d’une part de faire un inventaire des ressources, (en quantité et en qualité), de chiffrer précisément les quantités actuellement pompées, les réserves disponibles, et ensuite de se projeter dans le futur sur les 40 prochaines années. Pour avoir une estimation des besoins futurs, et du maximum qui peut être prélevé tout en permettant aux ressources de se regénérer.

Anne Lemaire à interviewé à ce propos Julie Comblen pour le journal parlé sur Vivacité à 6.30 et 7.30 ce vendredi 19 mars. Les extraits ci après.

L’eau est une des ressources économiques les plus importantes de la commune, mais qui n’est pas inépuisable.

Etalle est notamment connue pour son eau de qualité et son usine Valvert

Depuis plusieurs mois, Ecolo Etalle se pose des questions. Les sécheresses à répétition, l’augmentation de la population et le projet de construction du futur hôpital à Houdemont, dans la commune voisine, suscitent des inquiétudes.

Le groupe Ecolo a, d’ailleurs, demandé une commission communale sur la gestion et besoins en eau à Etalle.  » C’est vrai qu’on a de la chance d’avoir des ressources en eau de bonne qualité et en quantité importante mais elles ne sont pas inépuisables. Dans un souci de transparence et de bonne gestion, on demande une estimation claire et chiffrée, un inventaire des ressources disponibles, chiffrer les quantités actuellement pompées et avoir une estimation pour les 40 prochaines années. Nous voulons être rassurés à long terme. Nous voudrions avoir toutes ces données avant qu’Etalle ne s’engage par contrat à fournir en eau un prestataire aussi gourmand qu’un hôpital « , explique Julie Comblen, chef du groupe Ecolo.

La majorité stabuloise confirme que la commune d’Etalle a été sollicitée pour alimenter en partie l’hôpital d’Houdemont mais aussi pour dépanner la commune de Habay en cas de pénurie. Henri Thiry, bourgmestre d’Etalle explique que rien n’est encore confirmé, que la commune sera vigilante et fera appel à des experts, des hydrogéologues, des spécialistes de l’eau…  » On a une demande pour éventuellement fournir de l’eau à l’hôpital d’Houdemont. On est favorable à ce qu’un hôpital ait de l’eau de qualité, maintenant on parle d’importantes quantités. 250-300 m³  dans un premier temps, mais on sait que sur le long terme, on arrivera à 600-650 m³ par jour. Et là, il nous faudra absolument installer de nouvelles conduites, un nouveau château d’eau, donc tout cela doit être étudié. Voir qui va payer, comment on peut se faire aider, se faire subsidier éventuellement. Et toujours dans le respect de ne pas priver nos citoyens, d’eau « , précise Henri Thiry.

Notons que le choix d’Etalle pour fournir l’hôpital en eau n’est qu’une des options. La commune de Habay va, par ailleurs, réaliser deux forages complémentaires sur sa commune, et Habay va avoir une liaison supplémentaire et une adduction supplémentaire venant de la SWDE, la société wallonne des eaux.

 

https://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_etalle-quelles-sont-les-ressources-en-eau-a-long-terme?id=10722893

Share This